Les dimanches matin, ca commence par Petit Bonhomme qui appelle si fort sa maman, qu’en un bond je me lève avant qu’il ne réveille le petit homme. Le voir debout dans  son lit, dire fièrement, « maintenant je peux ? Il fait jour maman », le prendre dans mes bras et le sentir se blottir dans mon cou, tout chaud, mon petit croissant. Descendre dans le silence doux, allumer la petite lampe, chauffer le biberon et mettre en route le café. Entendre la porte du Petit Homme, l’escalier grincer et voir mon grand, les yeux embués de sommeil, son doudou pressé sur sa joue, venir me faire le bisou du bonjour. Et puis, mettre les bols, le pot à sucre, une belle table pour se chouchouter. Faire le chocolat chaud spécial, ou la banane flambée, et voir mon Grand prendre le temps et le plaisir du petit déjeuner, si souvent oublié la semaine. Recevoir au vol les confidences de ces détails qui font sa vie, échanger sur tout et sur rien. Et là, c’est la porte de mon Homme qui s’ouvre, le jardin d’en face visible par la fenêtre qui se dévoile, et l’Homme arrive, heureux de nous voir ensemble, ouvrant grand ses bras pour tous nous contenir… le dimanche et le reste peut venir. Nous sommes prêts