Au départ, l'indépendance de Petit Homme, qui se lève seul, déjeune seul, ses parents n'émergent pas de ce sommeil d'hiver. Et Petit Bonhomme, qui se love dans le dodo de papa et maman, qui prolonge le temps du dimanche. Cinq minutes de volées sur l'heure du départ pour un câlin irrésistible. L'amie croisée sur la route du village et l'échange sur les préparatifs de la fête à venir. Le bureau sous la pluie, le tempo comme ralenti. A l'arrivée, il ya cette bonne note en histoire-géo et surtout la réponse à côté de la plaque scolaire: "Qu'y a t il d'absent sur cette image d'un village de pays pauvre?" et mon fils d'écrire "des trottoirs, des antennes télé et... des sourires sur ces pauvres visages"...Il n'y a pas eu de point enlevé, moi j'en aurais bien rajouté.