Voyage à l’autre bout de la France. Horreur de découcher. Et pourtant ce jour là m’a été doux.

Un hôtel magique, une chambre douillette, toute de bois, plein d’oreillers moelleux, vue sur le jardin d’hiver. Comme je déteste les repas seule au restaurant, le maître d’hôtel m’appelle pour le room service. Top délire. « Qu’est ce qui vous ferait plaisir Madame, viande ou poisson ? » «  viande » « une pièce de bœuf vous conviendrait ? » « …heu… »-une impulsion- « vous avez du canard ? » « Mais bien sûr Madame, je vous fais un petit Colvert aux cèpes, ça vous ira ? »  -ben je veux !- « oui. En dessert je pourrais avoir quelque chose au chocolat ? » « Je vais vous faire une poire au chocolat, vous allez vous régaler, vous voulez autre chose ? ». Décidée à ne pas laisser se tarir la manne de gentillesse, je réclamais un verre de lait, qui me valut une glousserie attendrie. Et lorsque le plateau magique arriva, mes papilles étaient aussi chouchoutées qu’annoncé…. Transformée en enfant gâtée, j’appelais la réception, en un tour de main la piscine me fût réservée pour le lendemain 7 heures, vingt minutes de bonheur de nage à contre courant, après une nuit d’un  sommeil de bébé et un p’tit déj’ de conte de fée. Requinquée, j’affrontais le froid vif d’un bon pas qui dura tout de même trois quart d’heure, et avec le sourire je torpillais mon adversaire du jour. Mission accomplie.

Comme quoi, quand on est bien, tout va bien…. Facile….