Un soir, portable en main, j'appelle. 

"Maman?..."

"Oui?..."

La voix est heureuse, chaude de celle qui se réjouit d'entendre la voix de sa fille, qui reçoit le cadeau de l'appel qu'elle attend un peu,  accueillante déjà... 

Une micro seconde de stupeur.

Ce n'est pas "Ma" maman,c 'est  une autre avec l'amour qui ressemble au notre. je l'ai aimé un peu alors,  cette dame, maman d'une autre. Pour ce moment d'universalité, ce "oui" si plein d'attente joyeuse.

"Désolée Madame, vous n'êtes pas ma maman.."

"Oh - déçue et rieuse- j'ai cru que c'était ma fille..."

Nous nous sommes dit au revoir, miroirs inversés. 

Bonne nuit à toutes les filles et les mamans qui se sont parlé ce soir.